Créations | Crypsum


Créations



D’après Debout-Payé de Gauz et La vie devant soi de Romain Gary

> le 28 avril 2018 au Théâtre Jean Vilar – Eysines

(…)




CRÉATION 2018-2019

D’après le roman de Bruce Bégout
(…)




BANQUET SPECTACLE

D’après La fête du siècle de Niccolò Ammaniti

> le 14 octobre 2016 à 19h30 au Théâtre Jean Vilar – Eysines
(…)







BANQUET-SPECTACLE
D’après Middlesex de Jeffrey Eugenides

> En tournée en 2016

(…)




D’après Don DeLillo

En racontant l’après 11 septembre, Don DeLillo décrit des personnages qui nous sont proches, bien que de l’autre côté de l’Atlantique. À la fois égarés et encore arrogants, ils sont ici les témoins de l’épuisement d’un monde, le nôtre, soumis aux mythes, fantasmes et obsessions qui influencent désormais nos comportements. (…)




D’après Hervé Guibert

 

Itinéraire drôle et initiatique, Nos Parents cherche à faire l’archéolo­gie d’une famille en évoquant les premiers souvenirs et leurs consé­quences, le rapport cruel aux parents, le poids des origines.

(…)




D’après Hervé Guibert

Le vice est dans la méticulosité, l’ironie suspendue qui accompagne des actes excessifs dont les corps sont le plus souvent l’objet, travaillés par des désirs souvent infimes, inattendus, dont la cruauté tient aussi au fait qu’ils ne semblent portés par aucun personnage, et sont comme en attente de fictions possibles. (…)




D’après Peter Sotos

« La réalité, ICI, n’a de place qu’entre les aspirations d’une personne et ce qu’elle se résout finalement à faire. »

Paru en 1998, Index s’impose comme un texte inclassable, dans lequel la fiction semble alterner avec le documentaire. Seulement ici, tout est vrai : coupures de journaux, enquêtes de terrain, rapports médicaux, études universitaires, magazines pornographiques sont exactement cités. (…)




D’après Fernando Pessoa

Trois femmes aux noms d’ouragans tournent en boucle, recluses et déjà moisies jusqu’à l’os. Dans leur solitude forcenée, elles ressassent leurs craintes apocalyptiques, sans pouvoir échapper aux souvenirs encore humides de la tragédie qui les lie ensemble. (…)




De Virginie Barreteau

Trois enfants derrière la fenêtre de la maison familiale regardent au dehors : Hiver. Campagne. En allant jouer et glaner, trois enfants s’éloignent de chez eux et se perdent. Il neige. La nuit tombe. Ils arrivent chez le boucher. Le boucher les tue et les conserve par le sel. (…)




D’après David Lynch et Rodrigo Garcia

Une jeune femme a perdu la vue. Ses yeux ont été arrachés par deux femmes. Sur la table du supplice, elle reprend conscience, au terme d’un songe où se mêlent le récit de sa journée et les silhouettes obsédantes de ses deux tortionnaires. (…)